in

Uniswap acquiert l’agrégateur de marché NFT Genie pour atteindre ses objectifs


Échange décentralisé (DEX) Uniswap a annoncé mardi l’acquisition de l’agrégateur de marché de jetons non fongibles (NFT) Genie. Uniswap a déclaré que cette décision faisait partie de sa mission de débloquer la propriété et l’échange universels sur sa plate-forme.

Uniswap intègre désormais les NFT dans sa gamme de produits, en commençant par l’application Web Uniswap, et les intégrations ultérieures incluraient des API et des widgets de développeur. Ce n’est pas la première fois qu’Uniswap travaille avec des NFT. Au printemps 2019, elle a lancé Unisocks, qui proposait des pools de liquidités NFT adossés à des actifs du monde réel.

Uniswap a déclaré dans l’annonce: « Nous sommes ravis d’apporter ce que nous avons appris à créer des produits DeFi aux NFT. » En août, Uniswap a annoncé qu’il prévoyait de larguer USD Coin (USDC) aux utilisateurs historiques de Genie dans le but de partager la valeur de cette acquisition et de cette intégration.

Uniswap a lancé la première instance de pools de liquidités NFT, appelée Unisocks, au printemps 2019. Ils considèrent également les NFT comme « une passerelle importante vers le web3 » plutôt que « un écosystème distinct des ERC20 ».

Genie est connu comme le premier agrégateur de marché NFT offrant un moyen de découvrir, d’acheter et de vendre des NFT sur divers marchés. La société permet aux utilisateurs « d’acheter par lots des NFT sur tous les principaux marchés en une seule transaction et d’économiser jusqu’à 40 % sur les frais d’essence ».

Certaines entreprises et entreprises liées au métaverse continuent de progresser malgré l’instabilité récente du marché. GameFi et les NFT liés au jeu, par exemple, ont récemment montré des signes de mouvement et de croissance. De nouvelles approches NFT expérimentales ont encore été publiées, montrant un sentiment positif pour les aspects NFT, GameFi et Metaverse des industries de la crypto et du Web3.

What do you think?

4.8k Points
Upvote Downvote

Les gens volent-ils ou conduisent-ils pour les escapades du 4 juillet ?

Photo Victoria Justice