in

4 types de technologie au silicium qui révolutionneront les batteries EV


Alors que les constructeurs automobiles et les fabricants de cellules de batterie s’efforcent de développer des batteries EV plus efficaces et à charge plus rapide, il existe un matériau qui gagne du terrain en remplaçant le graphite traditionnel dans l’anode de la batterie : le silicium.

En effet, le silicium a une capacité énergétique théorique 10 fois supérieure à celle du graphite, ce qui signifie qu’il peut augmenter considérablement l’autonomie d’un véhicule électrique. Il peut également absorber les ions lithium beaucoup plus rapidement pendant la charge, ce qui accélère le processus.

Mais l’ajout de silicium à l’anode s’accompagne de certains défis.

La tendance du matériau à se dilater d’environ 400 % de sa taille d’origine pendant le cycle de charge peut provoquer la fissuration des particules de silicium et, à son tour, la désintégration de l’anode. Cela entraîne une perte d’énergie et une dégradation de la batterie.

Pour cette raison, diverses entreprises explorent des moyens de résoudre ces problèmes et d’exploiter le potentiel du silicium pour améliorer les performances des batteries.

Voici les technologies les plus importantes qui promettent de changer la donne pour l’industrie :

Silicium nano-poreux

La scale-up néerlandaise E-Magy fabrique des particules de silicium structurées avec des pores à l’échelle nanométrique qui ne gonflent pas et ne se cassent pas.

Il affirme qu’avec sa technologie, les batteries EV peuvent bénéficier d’une densité d’énergie 40% plus élevée et d’une charge jusqu’à cinq fois plus rapide sans aucun impact sur la durée de vie de la batterie.

Silicium nanoporeux E-magy