C’est l’histoire d’un curé qui possède un perroquet ainsi qu’une basse-cour. Le problème vient du fait que le perroquet est un gros pervers et qu’il passe son temps à baiser les poules. Alors là, le curé, outré par le comportement de son perroquet qui passe son temps à niquer les poules lui dit : – Ecoute, la prochaine fois que tu agis de la sorte, je te plume jusqu’à que tu deviennes aussi chauve que kojak, je t’accrocherai sur ton perchoir et tu feras la messe du dimanche avec moi. Compris ? Alors là le perroquet, pas fou, décide de faire vœux de chasteté donc d’arrêter de niquer les poules. Le premier jour ça va…le deuxième aussi..Le troisième devient beaucoup plus dur…le quatrième ça devient une vraie torture… le cinquième il en peut plus, il saute de son perchoir, court jusqu’à la basse-cour et se tape une poule. Le curé, exaspéré lui dit : – Je t’avais prévenu, tans pis pour toi…il le chope, le plume, l’accroche sur le perchoir et lui dit : – Dimanche, quand les paroissiens entreront dans l’église tu placeras les gens en disant « les femmes à droite, les hommes à gauche » compris ? Le dimanche vient, le perroquet tout plumer entame sa punition : » Les femmes à droite, les hommes à gauche, les femmes à droite, les hommes à gauche… » et puis dans le lot il aperçoit un chauve et alors là il se met à gueuler: « et toi le baiseur de poule avec moi sur le perchoir… »