Un jour, au Paradis, Adam va voir Dieu. – Dieu, lui dit-il, je ne suis pas heureux. – Comment ça, Adam, pourtant tu es au Paradis, au milieu de superbes arbres, avec un climat délicieux, et des animaux magnifiques ! – Je sais, Seigneur, et je t’en suis reconnaissant. Mais malgré tout, je me sens un peu seul. Dieu réfléchit quelques instants puis dit : – Je sais, Adam, Je vais te donner… une femme ! – Et… qu’est-que c’est ? – Une créature délicieuse. Elle saura deviner tous tes tourments avant toi-même, elle sera si intelligente qu’elle satisfera tous tes désirs ; elle cuisinera la plus divine cuisine ; elle sera le sommet de Ma Création, la plus belle et la plus douce créature qu’il y aura jamais. Tu la chériras et elle te chérira. Tu ne sauras plus jamais seul, vous vous complèterez à merveille. – Ouaou ! Ca semble bien. – Mais ça te coûtera cher. – Aïe… Je me disais bien que c’était trop beau. Ca me coûtera quoi ? – Un bras, une côte, un oeil, une jambe. – Ah… Et qu’est-ce que je peux avoir pour seulement une côte ? «