La belle-mère vient de rendre l’âme. Son gendre se rend au funérarium pour l’achat de la bière. Le patron lui présente un cercueil en ébène à 2500 Euros. – Le gendre : vous n’avez pas moins cher ? – Le vendeur : oui, en chêne d’excellente qualité à 1250 Euros. – Le gendre : c’est encore trop onéreux ! – Le marchand : d’accord, je vous en présente un en sapin pour 500 Euros. – Le gendre : vous savez, pour une belle-mère ! – Le vendeur : dernière possibilité, en voici un en pin et de remploi à 125 Euros. – Le gendre demeure terriblement imperturbable, l’air très embarrassé. Vous n’avez vraiment rien de moins coûteux ? – Le vendeur : bon, ça va ! Donnez moi 10 Euros et je lui mettrai quatre poignées !!!